Les punaises des lits sont actives la nuit, alors que le jour, ce parasite assoiffé de sang se cache. Gardez l’œil ouvert, notamment si vous passez la nuit en-dehors de chez vous. Faites l’effort de rechercher les éventuelles traces laissées par ces nuisibles.

La bestiole se cache volontiers dans les lieux suivants :

  • Les fissures, fentes, cadres et joints de meubles (en bois), les miroirs, les tableaux et les plancher,
  • Les encadrements de portes et de fenêtres
  • Les lits, y compris les pieds, les matelas, les tapisseries et les rideaux, les bagages
  • Les prises électriques, les interrupteurs, les lampes, les tringles à rideaux, les cavités de toutes sortes
  • Les plafonds en stuc, les baguettes et plinthes, les stores

Si vous passez la nuit dans un hôtel et que vous avez trouvé des punaises des lits, ou que vous avez le moindre soupçon quant à leur présence, n’hésitez pas à en informer immédiatement la direction de votre hôtel. L’établissement vous sera certainement reconnaissant d’avoir signalé cette situation critique pour son existence, et il prendra les mesures qui s’imposent pour lutter contre ces nuisibles.

L’être humain voyage volontiers et beaucoup. Cela peut engendrer des problèmes du point de vue de la propagation des parasites. Les punaises des lits se cachent dans les bagages et, de la sorte, elles sont exportées de manière involontaire.

Cependant, l’achat de meubles ou de tapis anciens/d’occasion, ou le chinage dans les boutiques d’article de deuxième main constituent des sources potentielles de danger car, ce faisant, vous pouvez ramener des punaises des lits chez vous.

Une autre possibilité offerte par ce nuisible de pénétrer chez vous, c’est la présence de greniers où ont séjourné des oiseaux (pigeons), de nids d’oiseaux placés directement sur votre maison ou sur les conduites.

Ce nuisible de reproduit de manière extrêmement rapide, ce qui fait que des mesures de premier secours consistant à apposer soi-même du papier collant sur les plinthes et les encadrements de fenêtre, ou à secouer et tapoter les objets concernés ne suffisent absolument pas à endiguer ce problème.

Même si les punaises des lits sont de plus en plus répandues, vous pouvez agir par vous-même pour éviter une infestation chez vous.

La prochaine fois que vous voyagez pour le travail ou les vacances, veillez aux points suivants :

  • Ne rangez pas vos bagages (valise, sac à dos, sac, sac à main) à proximité de votre lit d’hôtel ; c’est là que se cachent éventuellement les punaises de lit qui attendent avec impatience leur pitance, car, de la sorte, elles sont au plus près des êtres humains. Le chemin à parcourir pour se dissimuler dans les doublures, les plis, les fentes et les poches de vos bagages serait ainsi plus court.
  • Gardez vos bagages fermés, car cela rend plus difficile leur accès aux punaises des lits.
  • Si vous ne séjournez que quelques jours, ne déballez pas votre linge propre, gardez-le dans votre valise fermée
  • Examinez les fentes et les joints des chevets situés à la tête de votre lit : c’est là que l’on trouve le plus fréquemment les punaises des lits, plutôt que dans le lit ou le matelas – les punaises des lits n’aiment pas le changement fréquent du linge de lit, et c’est pourquoi elles émigrent souvent vers la tête de lit, juste à côté de leur hôte
  • Les punaises des lits privilégient les cachettes en bois – si votre chambre d’hôtel est équipée de meubles en bois, examinez-les afin d’exclure toute infestation de punaises des lits.
  • Contrôlez le linge de lit de l’hôtel afin d’exclure la présence de crottes de punaises de lits ou de traces de sang (taches rouge foncé)
  • Jetez un œil sur les murs de votre chambre, derrière les tableaux et les miroirs, sous les tapis et au plafond – les punaises des lits grimpent souvent sur les murs pour atteindre le plafond, d’où elles se laissent tomber pour atterrir sur leur victime
  • Une fois rentré-e, ne rangez en aucun cas vos bagages dans votre chambre
  • Nettoyez l’intérieur et l’extérieur de vos valises et de vos sacs à l’aide d’un chiffon humide
  • Ne laissez pas votre linge sale dans votre salle de bain, par exemple, et faite tout de suite une grande lessive, à une température la plus élevée possible

Partout où l’homme séjourne et se déplace, la punaise des lits peut se cacher, à la recherche d’un hôte. Toute l’année. Quelle que soit la saison. Partout autour du globe.

Rien ni personne n’est épargné :

  • les établissements d’hébergement (hôtels, pensions, auberges de jeunesse, appartements de vacances, motels, etc.)
  • les moyens de transport tels que les bus, les trains, les avions, les bateaux de croisière
  • les foyers (d’étudiants), les hôpitaux, les maisons de retraite, les jardins d’enfants, les internats
  • Contrôlez les joints, fissures, encadrement et assises des meubles d’occasion, notamment lorsqu’ils sont en bois, pour exclure toute infestation.
  • Pour les sièges et les canapés, inspectez tout particulièrement les encadrements
  • Lavez immédiatement les vêtements d’occasions après leur achat, avant de les porter, à une température aussi élevée que possible.

Les insectes hémophages, comme les punaises des lits, se nourrissent de sang. Elles sont attirées par le CO2 contenu dans l’air expiré par l’homme la nuit et par la chaleur corporelle. Des tests ont démontré que les punaises des lits reçoivent ces stimuli à une distance d’au moins 40 cm, et c’est là qu’elles partent à la recherche de leur pitance. C’est pourquoi les chambres sont le paradis des punaises des lits.

Certes, il n’a jamais été prouvé que les punaises des lits pouvaient transmettre des maladies par leurs piqûres, mais ces dernières ont un impact particulièrement négatif sur la santé des êtres humains. En cas de forte infestation sur une longue période, dans certains cas, les personnes piquées peuvent souffrir d’anémie.

Caractéristiques habituelles et effets nocifs sur la santé

  • Démangeaisons importantes au niveau des points de piqûres
  • Réactions cutanées complexes comme des éruptions cutanées vésiculaires, boutons qui grattent (formation de papules) ou rougeurs planes avec gonflements parfois importants (urticaire)
  • Surinfections et eczéma inflammatoires faisant suite à des grattages importants
  • Malaise généralisé, se manifestant notamment par de la fièvre, des nausées et des insomnies
  • Des réactions allergiques pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique chez les personnes qui réagissent généralement exagérément aux piqûres d’insectes, ou en cas de forte infestation (piqûres extrêmement nombreuses)
Privatsphäreeinstellungen
Bei der Benutzung dieser Webseite können Informationen über den Browser von bestimmten Services gespeichert werden – in der Regel in der Form von Cookies. Hier können Sie die Einstellungen bezüglich dieser Webseite verändern. Beachten Sie: Das Deaktivieren mancher Einstellungen kann die Funktionalität und das Aussehen der Seite beeinträchtigen.